Août 2019 : Cap prévention en été, se protéger de la chaleur mais aussi des IST

Même si ce n’était pas un axe prioritaire de l’année 2019, Diversités Pastel s’est mobilisé pour la prévention via la présence de AIDES à de nombreuses permanences, qui mettait à disposition sa technicité en termes de pédagogie et de dépistages rapides. Cette dynamique se renforce dès lors qu’une dizaine de nos adhérents ont signé récemment un document d’engagement vis-à-vis de AIDES. Notre vice-président, Jozef Cacho, s’est inscrit depuis longtemps dans ce processus, et vient d’obtenir après plusieurs mois de formation une habilitation délivrée par l’ARS lui permettant de proposer des dépistages dans le département. Il revient sur les dispositifs de prévention et témoigne de son engagement.

CONTRACTEZ la passion / PROPAGEZ la chaleur / PROVOQUEZ le désir

Avoir une sexualité épanouie, c’est aussi prendre soin de soi, pour que désir rime avec plaisir.

Il est un fait établi que la sortie de la période estivale donne lieu à une recrudescence des diagnostics d’Infections Sexuellement Transmissibles (IST). Avec les vacances, et les fortes chaleurs qui invitent à des tenues plus légères, l’ambiance est souvent à la détente et au désir et nombreux sont ceux qui oublient des gestes simples qui sont pourtant rappelés à longueur d’année par les médias sous la pression justifiée d’association comme AIDES.

Sexualité, santé, identités, consentement, consommation de produits… Diversités Pastel est aussi là pour écouter, partager, conseiller, mais également distribuer et mettre à disposition du matériel de prévention, des paillettes, et de la bonne humeur ! Autant de préservatifs, gel lubrifiant, autotest VIH… que vous pourrez vous procurer aux permanences du mardi. Le but, c’est d’apporter des réponses claires et précises sur la sexualité au sens large ou de rediriger vers des personnes en mesure de vous répondre.

Il existe aujourd’hui un éventail d’outils pour se protéger et protéger autrui d’une IST : du préservatif interne ou externe, jusqu’à la PrEP (traitement évitant une contamination au VIH lors de rapports non protégés), en passant par le TPE (traitement post-exposition au VIH, à prendre sous 48h), le TasP (une personne sous trithérapie n’a aucun risque de contaminer son/sa partenaire lors de rapports non protégés), et le TROD (test rapide : une goutte de sang permettant d’obtenir un résultat fiable en quelques minutes).

Une prise de risque peut avoir lieu plus vite qu’il n’y paraît. Cela n’arrive pas qu’aux autres, même quand on est précautionneux. C’est pourquoi au-delà des outils énumérés ci-dessus, il est important de se faire dépister régulièrement, par prise de sang, mais aussi par un prélèvement pharyngé, certaines IST pouvant se loger dans la bouche ou la gorge. Se faire dépister permet de prendre soin de sa santé et celle de son/sa/ses partenaires, d’autant plus qu’une détection précoce signifie une moindre propagation et une meilleure prise en charge. En effet, la plupart des IST se soignent en une semaine d’antibiotiques.

En tant que vice-président de Diversités Pastel et volontaire chez AIDES, j’accorde une importance particulière à la prévention. Je me réjouis qu’une dizaine de personnes, notamment des jeunes, aient signé un engagement avec AIDES. Certains étudiants mobilisés dans ce processus sont amenés à changer de ville, et pourront assurément renforcer des équipes en place, ou pallier des zones blanches de prévention. C’est en cela que notre action se veut systémique et démultipliée : en faisant d’un enjeu a priori individuel un combat collectif.

Jozef CACHO, vice-président de Diversités Pastel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *